TAXE JARDIN 2015 : 5€/m² !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: TAXE JARDIN 2015 : 5€/m² !

Message  BANANIA le Lun 13 Avr 2015 - 15:55

Bonjour à toutes & tous !

Après avoir longtemps accusé sans preuve Monsanto d'avoir tué des abeilles, voici enfin que son révélé les auteurs du massacre:
Après le frelon asiatique, alerte au coléoptère en Dordogne

le 13/04/2015
Marie Gasc avec Jessica Guglielmi

Du Canada, cet insecte est arrivé en Italie et pourrait menacer à terme les abeilles de Dordogne. Des réunions sur le sujet sont organisées jusqu'au 25 avril dans le département
Le petit coléoptère de la ruche (PCR), ou aéthina tumida, est classé danger sanitaire de première catégorie.
lors que les plans de lutte contre le frelon asiatique sont plus que jamais d'actualité, un nouveau danger guette les abeilles périgourdines : le petit coléoptère de la ruche (PCR), ou aéthina tumida. Pour en parler, le Groupement de défense sanitaire apicole de la Dordogne (GDSA) propose, ce mois-ci, des réunions aux apiculteurs de Dordogne.
Plus dévastateur que le frelon
Plus petit que les frelons, il s'avère plus dévastateur. D'une manière insidieuse, il s'infiltre dans les ruches pour y décimer des colonies entières. Repéré au Canada en 2004, il a débarqué l'an dernier en Europe. La Calabre et la Sicile en Italie doivent y faire face. Aucun cas n'est à déplorer en France, mais les autorités sanitaires sont vigilantes, particulièrement en Aquitaine. Ce parasite est classé danger sanitaire de première catégorie. Il apprécie particulièrement les étendues sableuses. Autrement dit, s'il arrive en France, le littoral aquitain sera en première ligne et la Dordogne n'est située qu'à quelques centaines de kilomètres.
Ce coléoptère s'adapte à tous les milieux. Il décime ensuite directement la ruche de l'intérieur
« En cela, il est plus dangereux que le frelon asiatique qui ne s'attaque qu'aux abeilles pollinisatrices, à l'extérieur de la ruche », note Lucette Dufour, la présidente du Rucher du Périgord. Elle, comme Yannick Ducourt, président du GDSA, restent prudents. « Nous organisons des réunions uniquement dans un but d'information et de prévention. Si jamais un apiculteur constate sa présence, il pourra le reconnaître et nous alerter, afin de contenir sa propagation », note Yannick Ducourt.
Pour l'instant, en Italie, les autorités sont plutôt démunies. Aucune méthode d'éradication n'existe, mise à part la destruction le plus rapidement possible de la ruche infestée.

http://www.sudouest.fr/2015/04/13/alerte-au-coleoptere-1890134-1866.php
avatar
BANANIA
deux doigts verts
deux doigts verts

Jardin : Jardin
Messages : 146
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 29
Localisation : VAUCLUSE

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum